Contactez-nous

Pour votre publicité sur Infos-Dijon:
Tel: 06 75 47 99 68
bruno.ledion@gmail.com

Immobilier

    MUNICIPALES 2014 : A Dijon, Alain Houpert et «le maire qui valait un milliard de dettes»

     

    Le maire qui valait un milliard de dettes !

     
    Le Monde, Capital, l’Express, la presse est unanime : la dette de Dijon a explosé !
    Le maire sortant veut à tout prix dissimuler cette vérité. Il est même près à contester les chiffres pourtant validés par le ministère de l’Intérieur et le ministère des Finances.
    En évoquant la seule dette de la ville de Dijon, il cache volontairement les autres dettes qui concernent aussi les Dijonnais, celle du Grand Dijon et des organismes qui lui sont rattachés.
    Fin 2012, la dette de la ville de Dijon était de 215 millions d’euros, celle du Grand Dijon de 345 millions d’euros. Les contrats conclus pour les transports publics (tramway et bus) représentent en plus 179 millions d’euros de dette. Enfin, la dette des organismes rattachés (SEMAAD, SPLAAD, Dijon Habitat) atteint au total 334 millions d’euros. François Rebsamen a créé de la dette à tous les étages.
    La dette est donc aujourd’hui de plus d’un milliard d’euros soit une multiplication par 4 depuis 2001.
    Dans le même temps, il refuse d’assumer les emprunts toxiques à la charge des Dijonnais. La ville de Dijon est une des rares collectivités concernées à ne pas avoir engagé de recours contre DEXIA.
    Il est urgent que le maire sortant reconnaisse la vérité sur les dettes accumulées durant ses mandats. C’est une exigence pour le débat démocratique.
    Il est urgent de changer d’ère à Dijon.

    Alain HOUPERT
    Sénateur de la Côte d’Or